Portrait de sportive avec Sharlène !

Sharlène a connu le plus haut niveau en boxe française. Elle a même boxé en élite A! Aujourd’hui elle pratique en loisir, est trésorière du club et va passer son monitorat, avec la volonté de transmettre son expérience aux adhérents. Portrait de notre championne! 

 

Tu pourrais te présenter rapidement (nom, âge, parcours sportif) ?

Je m’appelle Sharlène, j’ai commencé la boxe française à l’âge de 10 ans, en 2004, j’en ai aujourd’hui 28. J’ai toujours été sportive. Au départ je voulais faire du football, mais il n’y avait pas encore de club féminin à l’époque, alors j’ai tenté la boxe française, un sport très complet qui correspond plutôt bien à ma personnalité : être déterminé, se dépasser et ne jamais abandonner.

 

Ca fait combien de temps que tu fais de la boxe? Tu fais de la compétition? Pourquoi avoir choisi la BF? 

J’ai 18 ans de pratique à mon actif, dont une pause de 3 ans en 2017. J’ai réintégré le club de CERGY BOXE FRANCAISE en septembre 2021 uniquement en loisir. 

J’ai été compétitrice plusieurs années, d’abord en assaut puis en combat. Ma première compétition était les championnats Ile de France en Minimes, ma première victoire et ma première coupe, que j’ai toujours d’ailleurs. J’ai ensuite continué en Cadettes et j’ai pu décrocher le titre de vice-championne de France. A cette époque j’ai participé à des stages au CREPS de Châtenay-Malabry : l’idée de la Fédé était de créer une équipe de France jeunes « LA RELEVE » . Finalement il me semble que le projet n’a pas abouti. Dans le même temps, j’ai passé le diplôme de juge-arbitre et j’ai pu faire partie du corps arbitral quelques années. Dès 17 ans j’ai intégré les cours adultes. En parallèle de mes études de droit à l’Université de CERGY, j’ai participé aux championnats de France universitaires, où j’ai également terminé vice-championne de France universitaire. J’ai participé une année aux championnats de France techniques mais j’ai perdu en tour de poules. Et très rapidement j’ai commencé le combat. Après une année d’échec aux compétitions ESPOIRS, j’ai décroché le titre de vice-championne de France l’année suivante. J’ai alors fait une année en ELITE A qui n’a été que peu concluante mais très formatrice. Malgré l’échec de cette année, je suis fière aujourd’hui de pouvoir dire que j’ai boxé en ELITE A.  

Aujourd’hui je ne fais plus de compétition par choix personnel. J’y ai consacré pas mal d’années de ma vie et je pense qu’il est temps de passer de l’autre côté, partager mon expérience aux adhérents.   

 

Tu es la trésorière du club : pourquoi avoir choisi de t’engager dans le bureau de Cergy boxe française? 

J’ai décidé, après discussion avec les membres du bureau que je connais depuis plusieurs années maintenant, d’intégrer le bureau du club pour m’investir davantage dans son développement. C’est comme une suite logique pour moi. J’avais envie de faire partie de la vie du club.

 

 Qu’est ce que le club représente pour toi? 

CERGY BOXE FRANÇAISE est mon club de cœur. Il représente beaucoup pour moi, j’y ai appris plein de choses grâce aux coach que j’ai pu avoir, aussi bien sur le plan physique que psychologique et personnel, et j’y ai rencontré des personnes formidables. J’ai passé de très belles années au sein de ce club.

 

Un conseil pour celles et ceux qui hésiteraient à se lancer dans la BF? 

Ne pas hésiter à franchir le pas et aller au-delà des préjugés des sports de combat. C’est un sport respectueux de l’adversaire, qui nécessite du fair-play, de la technique et de la stratégie. Il faut être investi pour progresser, monter en grades et décrocher des titres, mais avant tout, boxer pour le plaisir. La boxe française ça te donne une discipline de vie, et c’est ça que j’aime.

 

Venez nombreux ! Pourquoi, pas vous ?

#CBF